COP 21 : Le Kirghizstan est le premier pays de l’Asie centrale qui a approuvé sa contribution nationale au nouvel accord climatique de Paris

Le 22 septembre 2015, le Comité interministériel de coordination sur le changement climatique (4C) près le Gouvernement kirghiz, présidé par le Premier vice-premier ministre, Monsieur SARPACHEV, et assisté par des autorités institutionnelles, a approuvé par sa décision la contribution nationale du pays (INDC) à la COP 21.
Le document fixe les mesures concrètes qui doivent être prises par la République kirghize dans le cadre de ses engagements internationaux visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à adapter son économie aux défis climatiques et à financer ses mesures nationales.

Mme Bérengère QUINCY, Ambassadrice itinérante de France pour les pays de l’Europe continentale et de l’Asie centrale, venue à cette occasion, a participé à la réunion. En intervenant devant les représentants des ministères et des agences d’État, des experts et des partenaires du développement, l’Ambassadrice « Climat » a souligné qu’ « en approuvant sa contribution nationale, le Kirghizstan – premier pays de l’Asie centrale – a démontré son intérêt pour la lutte contre le réchauffement climatique et pour la préparation de la Conférence mondiale des Parties de la Convention cadre des Nations unies sur le changement climatique qui se tiendra décembre prochain à Paris ».

Dernière modification : 29/09/2015

Haut de page